#CLAAC – au Cégep de Trois-Rivières

Chantale et enseignantsAu collège, plusieurs enseignants ont été approchés pour expérimenter le projet et l’appel lancé dans trois départements à l’automne 2012 n’est pas demeuré sans réponse. Luc Archambault (Littérature), Simon Lévesque (Physique) et Luc Morin (Mathématiques) ont désiré faire partie intégrante de la recherche tandis que plusieurs autres ont montré un intérêt à intégrer cette stratégie technopédagogique.

amenagement_classe_seulementPar la suite, une classe d’apprentissage actif a été aménagée au local SA-2070 pour les trois enseignants liés au projet. On remarque que le bureau de l’enseignant se situe au centre de la classe et que les pupitres carrés ont été remplacés par des tables rondes. Cet aménagement favorise l’entraide lors d’activités en équipe. De plus, plusieurs tableaux blancs ont été installés sur les murs pour permettre aux étudiants de disposer d’un espace de création et de réflexion propre à chaque équipe. Les 7 portables disponibles sont utilisés à la fois par l’enseignant et un membre de chaque équipe. Le projecteur électronique a été remplacé par un canon à large spectre plus près de l’écran afin de minimiser les effets indésirables d’ombre. Les étudiants sont assis sur des fauteuils à roulettes et peuvent se déplacer.

IMG_3052

L’enseignant doit cependant modifier ces activités afin que les étudiants soient actifs. Les différentes stratégies proposées sont nombreuses comme l’apprentissage coopératif, l’enseignement par les pairs, le travail collaboratif, la pédagogie inversée, et bien d’autres stratégies basées sur l’approche socioconstructiviste qui favorisent l’apprentissage. L’enseignant devient un animateur d’activités. Les étudiants sont très vite mis au travail et se tournent facilement vers un coéquipier pour résoudre des problèmes et participer à des travaux.

Les enseignants participants au projet ont choisi d’utiliser Moodle dans leur cours afin d’organiser et de diffuser le contenu pour les étudiants en tout temps. Cet environnement numérique d’apprentissage permet aussi de créer des activités interactives comme des tests, des sondages, des forums et bien d’autres. Les enseignants consultent les résultats afin d’encadrer les étudiants dans leur apprentissage.

 

Une expérience hors du commun

À la lumière des premiers commentaires, nombreuses sont les raisons qui poussent un enseignant à participer à une telle recherche.

Apprentissage actif classe Luc Archambault

« Pour moi, la participation à ce projet de classe d’apprentissage actif dépasse le plaisir de découvrir une nouvelle manière d’enseigner. Elle me permet de constater l’ampleur de tous ces résultats positifs sur mes étudiantes et mes étudiants quant à leur participation à l’acquisition et à la maitrise de nouvelles connaissances », signale M. Archambault.

 

Apprentissage actif classe Luc Morin« La mise en place d’une classe d’apprentissage actif soutenue par des TIC et l’application de cette approche dans le cours Méthodes quantitatives dans une classe dite du 21e siècle me donne l’occasion de relever un très beau défi. Étant ancrée depuis belle lurette dans mes cours magistraux, cette expérimentation m’a permis d’explorer de nouvelles manières de faire et de vivre autrement le quotidien avec mes étudiants. La surprise est autant pour eux que pour moi. Quelles belles découvertes m’attendaient au détour : la classe inversée, les capsules mathématiques en baladodiffusion, le monde de Moodle, les variantes de l’apprentissage coopératif et collaboratif, l’APP, les possibilités pédagogiques de l’utilisation des outils dans Google Disque et dans DropBox, etc. Voir mes étudiants actifs et s’impliquer dans leur propre apprentissage à tous les cours, échanger entre eux, wow! Et l’expérimentation ne fait que commencer. Ut tensio sic vis! » ajoute M. Morin.

Apprentissage actif classe Simon Lévesque

« J’essaie de faire en classe uniquement des activités que je ne pourrais pas faire si mes étudiants n’y étaient pas. En leur absence, je pourrais tout de même présenter toute la théorie en détail, mais je ne pourrais pas former des groupes par domaine d’intérêt pour qu’ils travaillent sur un problème de physique lié à leur futur programme universitaire », explique M. Lévesque.

Et le projet se poursuit.

2 réflexions au sujet de « #CLAAC – au Cégep de Trois-Rivières »

  1. Nous publierons dans les prochaines semaines des billets portant sur des sujets plus spécifiques: l’aménagement d’une classe, des idées de scénario pédagogique, etc.

    Merci de suivre nos activités

  2. Je trouve que ces opportunités sont exceptionnelles à la fois pour les enseignants et pour les étudiants! J’aimerais en apprendre davantage sur l’aménagement et sur l’utilisation de ces classes faite dans votre collège! Merci de partager cette expérience!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *