Un projet de recherche qui s’active en apprentissage actif

Hélène Beaulieu et Marie-France Dallaire, enseignantes en mathématiques, participent depuis peu au projet de recherche de la CLAAC qui regroupe les collèges d’Ahuntsic, Rosemont, Saint-Félicien, Terrebonne et Trois-Rivières, coordonné par la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, en collaboration avec le collège Dawson en support à la recherche.

De l’APP à l’apprentissage actif

Au Cégep de Saint-Félicien, depuis 2007, l’apprentissage par problème (APP) est devenu la stratégie pédagogique privilégiée dans le cours de Méthodes quantitatives en sciences humaines. L’aménagement technopédagogique de la classe active, jadis en 2010, répond aux besoins d’une telle approche:

♣ Ordinateurs portables pour tous les étudiants
♣ Ordinateur tactile «Tout-en-un» et stylets pour les professeurs
♣ Tables qui favorisent le travail d’équipe
♣ Écrans géants de projection qui permettent l’interactivité
♣ Logiciel Faronics Insight de partage et de contrôle des portables
♣ Plateforme Moodle pour exercices, consignes. documentation, vidéos, etc.

 

De 2007 à 2012, Hélène Beaulieu et Jocelyne Guénard ont élaboré du matériel pédagogique basé sur l’apprentissage par problème qu’elles ont adapté par expérience à la réalité collégiale. Des résultats positifs se sont immédiatement manifestés et se poursuivent encore. Le projet de recherche de la CLAAC devrait nous permettre de confirmer ou d’infirmer nos observations locales:

♦ Augmentation des taux de réussite
♦ Diminution du taux d’absentéisme
♦ Entraide et travail efficaces au sein des équipes d’étudiants
♦ Engagement et motivation accrus en classe
♦ Participation active des étudiants en classe
♦ Meilleure rétention des connaissances
♦ Développement de la métacognition

01-taux-dechecsSource: Organisation scolaire – Cégep de Saint-Félicen

De l’apprentissage actif à la classe inversée

Depuis 2014, Marie-France Dallaire remplace Jocelyne, maintenant jeune retraitée, et collabore avec Hélène à l’amélioration du contenu du cours, à la rédaction de nouvelles situations problèmes ainsi qu’à la création de base de données et de tutoriels vidéo. Ces capsules vidéo (à visionner à la maison) présenteront des éléments théoriques de base en statistiques. Ces tutoriels remplaceront certaines capsules théoriques présentées en classe, optimisant davantage les périodes de classe active – dans l’optique même de la «classe inversée».

APP-adaptee-compresse© Hélène Beaulieu  et Jocelyne Guénard- Enseignantes en mathématiques – Cégep de Saint-Félicien

Voici un exemple de situation problème qui porte le septième palmarès des urgences du Québec (2011-2012): L’urgence du centre hospitalier Marie-Curie

Voir le récit pédagogique dans Profweb (mars 2011): «Une classe caratérisTIC […] en sciences humaines»

Voir l’article dans l’Actu@liTIC: Comment enseigner à l’envers dans une classe inversée?

Une communauté d’enseignants actifs

Depuis deux ans environ, suite à une présentation à l’AQPC et à des ateliers donnés dans différents collèges du Québec, Hélène a développé une communauté de partage dans le cours de Méthodes quantitatives.  Cette communauté réunit des enseignants des collèges de Gatineau, Lévis-Lauzon, Rivière-du-Loup,  Saint-Félicien, Victoriaville et Trois-Rivières. Elle a pour but d’échanger du matériel pédagogique – notamment des situations problèmes en MQ – et des stratégies d’apprentissage qui visent à optimiser l’apprentissage actif durant les cours.

La CLAAC vise également à instaurer une communauté de partage d’expertises et agrandir le cercle des disciplines.

C’est un dossier positivement contagieux à suivre.

helene-et-marie-france-compresseHélène Beaulieu et Marie-France Dallaire

Enseignantes en mathématiques

Cours de Méthodes quantitatives en sciences humaines

Cégep de Saint-Félicien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *